Ce texte tend à rendre compte de la cure de Valentin – avec son accord – à travers ses rêves. Vifs et précis, les récits oniriques mettent en scène les questions du jeune garçon qui a entrepris un travail de parole après avoir vécu, brutalement, une très grave maladie où « son pronostic vital était engagé ».