Réalité ou fiction ? le rêve n'en reste pas moins un rébus, une fantaisie, mais qui ne peut pas ne pas être pris au sérieux. Ainsi, un récit rejoint par la réalité parce que le rêveur s'éveille et pense que c'est cette dernière qui l'a prévenu, alerté, presque comme une prémonition. Or, c'est du réel dont il s'agit, cet impossible, cet insupportable qui vient soutenir une réalité pas moins impensable à entendre. C'est ce qu'il en est de ce rêve : « Père, ne vois-tu pas que je brûle ? » où le réel vient faire trébucher ce père sur une perte qui signifie une castration sans retour, un héritage définitivement perdu, une impossible transmission.