«Les soi-disant névroses et psychoses sont avant tout des ratages du processus d’humanisation» (Tosquelles, 1968). Tosquelles, cet audacieux penseur, dans la mouvance de Lacan, Mannoni… Cette non-humanisation, dans les institutions dites thérapeutiques, éducatives, c’est ce que j’ai observé trop souvent dans mon long parcours de vie, à travers divers établissements : hôpital psychiatrique, I.M.E., maternité, maison de retraite, établissement éducatif, pénitentiaire, insertion scolaire, professionnelle, sociale.

Partout, la logique rationnelle, économique, technique l’emporte sur l’observation et l’écoute attentive de l’être humain dans son originalité, son unicité, ses potentialités si riches et complexes. Je ferai la comparaison avec les fonds sous-marins : riches de coraux et de mille formes de vie… malheureusement risquant d’être massacrés par notre modernisme.