Notre importance et notre audience, nous les devons à ce que nous désirons que soit la Libre Association Freudienne. Ce qui veut dire que nous n’œuvrons qu’en son nom. Qu’un séminaire puisse y être tenu par l’un ou l’autre d’entre nous témoigne que nous contribuons à son extension.

A partir de la rentrée de septembre 2017, la Libre Association Freudienne consacrera tous ses travaux d’étude, de recherche, d’approfondissement, à ce que S.Freud a nommé « le transfert », concept dont l’implication dans la pratique de la cure, et la théorie analytique qui s’en élabore, est considérable au point d’en soulever de non moins considérables résistances ; ce qui a pu faire soutenir qu’il n’y a pas de transfert sans résistances, pas de résistances sans transfert. Ne seront négligés ni les apports novateurs de M.Klein, S.Ferenczi, D.W.Winnicott, J.Lacan, ni les innovations techniques que ces données conceptuelles nous imposent, pour ajuster notre savoir aux prises en compte des psychopathologies nouvelles.

Les séminaires engagés depuis longtemps concernant d’autres concepts, seront conduits jusqu’à leurs termes. Le transfert sera traité à Paris, à Limoges, à Belfort, à Turin et Coni en Italie, à Fortaleza au Brésil. Un groupe de travail se donnera pour objet d’élaborer l’Ethique, sans le dissocier des questions qu’y soulève là aussi le transfert.

Ces travaux d’étude, de recherche et d’approfondissement s’adressent de toute évidence aux cliniciens, et en particulier à ceux qui se penchent sur la dialectique du transitivisme et du transfert, et sur les difficultés que la psychanalyse rencontre de nos jours.

Gabriel BALBO – 16 juin 2017

Les enseignements et groupes de travail de la Libre Association Freudienne reprendront à la rentrée, certains en septembre, certains en octobre.

Vous trouverez en haut de cette page le programme détaillé de chaque groupe de travail : projet, horaires, dates de reprise...
Ces groupes sont ouverts à tous, chacun peut s'y rendre directement et se présenter pour obtenir les informations relatives à l'inscription pour l'année.

Présentation du C.F.A.P.: Collège de Formation Analytique au Psychodrame.

Le C.F.A.P. est une association filiale de la Libre Association Freudienne (L.A.F.), l'une et l'autre régies par la loi 1901.

En sont membres des psychodramatistes de profession familiarisés à la pratique du psychodrame inventé par le fondateur du C.F.A.P ; ils sont aussi notoirement connus pour être, par leurs activités, leurs travaux, leurs publications, des psychanalystes qui s'autorisent à l'être conformément aux principes posés par S. Freud, puis par J. Lacan. Etre psychanalyste est la condition sine qua non, pour s'autoriser au nom du C.F.A.P. du titre et de la pratique de psychodramatiste; elle n'est pas toutefois une condition suffisante.

Etre formé à savoir, à partir d'une expérience, ce que sont les échanges propres au groupe de travail ou à l'institution, afin de ne plus être aliéné à l'ignorance, peut relever d'un type de formation, celle de devenir psychodramatiste. Dans le champ de la psychanalyse cette formation ne saurait être que de longue durée, et associer à l'implication personnelle requise, l'accès à un certain savoir théorique, à une certaine élaboration de la pratique, se soutenant l'un et l'autre d'une éthique.